Ventouse en médecine chinoise : pourquoi et comment la pratiquer ?

La ventouse est une technique de médecine chinoise ancestrale qui apporte de nombreux bienfaits pour la santé. Voici ce que vous devez savoir à ce sujet !

Les ventouses sont une méthode de guérison naturelle très ancienne qui fait partie intégrante de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) dans le domaine de la thérapie par stimulation. De plus, cette technique est également utilisée dans d’autres cultures pour soulager les maux physiques.

Les premières indications de l’utilisation médicale des ventouses ont été trouvées sur le sceau d’un médecin mésopotamien vers 3300 av. J.-C. Les ventouses étaient par ailleurs considérées comme une méthode de guérison reconnue dans la médecine traditionnelle de l’Inde, de la Chine, de l’Amérique du Sud et de l’Égypte.

La méthode des ventouses : quelle est sa définition ?

Les ventouses sont l’une des méthodes de traitement courantes de la médecine traditionnelle chinoise (MTC). Dans les pays occidentaux, les ventouses font partie des traitements naturopathiques classiques et, avec d’autres thérapies, telles que les sangsues ou les saignées, elles sont résumées sous le terme de « procédures de décharge ».

kit de ventouses chinoises

Il existe trois types de ventouses :

  • sèches ;
  • sanglantes ;
  • massantes.

Ventouses sèches ou exsangues

Les ventouses sèches ou sans effusion de sang sont principalement utilisées pour les affections chroniques et à titre préventif. Par exemple, la ventouse est placée exactement sur la zone tendue ou durcie du dos pendant 15 minutes maximum. La pression négative aspire la peau dans la ventouse, la circulation sanguine est stimulée et la peau se réchauffe.

Des rougeurs, des ecchymoses (hématomes) et un gonflement peuvent en résulter, qui devraient disparaître après plusieurs heures ou jours. Si des ecchymoses se forment durant la ventouse ou si les ventouses tombent d’elles-mêmes, l’application est terminée.

Elles peuvent également être utilisées à la maison. Cependant, cela ne doit être fait qu’après avoir consulté un médecin et, pour plus de sécurité, uniquement avec des ventouses en plastique.

Ventouses sanglantes

Les ventouses sanglantes sont utilisées pour les douleurs aiguës. Ici, la peau du site de ventouses est légèrement rayée avec une aiguille. En raison de la pression négative, la ventouse aspire le sang et le liquide tissulaire des petites coupures. On dit que cela permet l’élimination des substances nocives du corps et améliore la circulation du sang et de la lymphe.

De plus, la douleur du grattage aurait une influence plus forte sur les organes internes via les réflexes. L’inconvénient est que les lésions cutanées peuvent s’infecter ou s’enflammer. Des mesures d’hygiène strictes sont donc obligatoires avec cette méthode.

L’application prend également un maximum d’un quart d’heure. Si plus aucun sang ne sort avant, la ventouse peut être arrêtée plus tôt.

Massage aux ventouses avec crème ou huile

Lors du massage aux ventouses, certaines zones de la peau sont d’abord huilées ou crémées, puis les verres effectuent des allers-retours sur ces zones afin d’intensifier l’effet de massage classique. Des décolorations bleu-rouge peuvent aussi se produire dans ce cas.

Pour quelles maladies les ventouses devraient-elles aider ?

Les ventouses sont utilisées pour plusieurs maladies, entre autres :

  • tension, durcissement musculaire ;
  • arthrose de l’articulation du genou ;
  • syndrome du canal carpien (piégeage du nerf métacarpien dans le tunnel du poignet),
  • troubles circulatoires, fatigue, stress, douleurs nerveuses ;
  • troubles du foie et de la vésicule biliaire ;
  • hypertension artérielle ;
  • asthme ;
  • symptômes de la ménopause et les humeurs dépressives.

Certaines études montrent que les patients en ventouses qui souffraient de douleurs dorsales et cervicales par exemple, avaient moins de douleur par la suite par rapport aux personnes testées qui n’avaient pas de ventouses.

En règle générale, les ventouses provoquent au maximum des ecchymoses, qui font partie du traitement et sont donc souhaitables. Vous ne devez de ce fait pas prendre de douche ou de bain dans les premières heures suivant le traitement. Il n’y a pas de douleur intense associée aux ventouses.

Les ventouses chinoises : est-ce que ça fait mal ?

Les ventouses chinoises ne font pas mal. Cependant, des précautions doivent être prises avec les ventouses sanglantes, car la peau rayée peut s’infecter et s’enflammer comme déjà signalé plus haut. La peau du visage étant très sensible, doit être traitée avec la plus grande précision et prudence. De plus, les ventouses pour le visage sont beaucoup plus petites.

Rate this post

Laisser un commentaire

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =